Sur un marché de l’immobilier tendu, colocation comme coliving sont des solutions facilitant à chacun l’accès au logement en zones urbaines. Mais bien que ces deux concepts se ressemblent, les différences sont notoires et le co-living offre de nombreux avantages qui lui garantissent un très bel avenir…

Co-living et colocation: comme un air de ressemblance…

Selon la loi ALUR de 2014, voici une définition officielle de la colocation : 

« La colocation est définie comme la location d’un même logement par plusieurs locataires, constituant leur résidence principale et formalisée par la conclusion d’un contrat unique ou de plusieurs contrats entre les locataires et le bailleur ».

Pour simplifier, la colocation revient donc à louer un logement à plusieurs sans avoir de liens particuliers.

Ce concept ressemble étrangement à cette nouvelle forme de cohabitation que l’on appelle « co-living ».

En effet, le co-living est également une solution d’hébergement destinée à la même cible de personnes vivant seules et cherchant à réduire leurs frais de logement.

La raison est simple : le prix élevé de l’immobilier à l’achat comme à la location ces dernières années.Rares sont donc ceux qui peuvent s’offrir seuls une location ou l’acquisition d’un bien notamment en début ou en fin de carrière.

A titre d’exemple, louer un studio à Paris revient en moyenne à la modique somme de 800€ par mois alors qu’une chambre en colocation avoisine les 600€ et la surface y est en principe moins restreinte (Source : Blog Appartager 2018). Le choix est vite fait ! Non ?

En plus d’une question de budget, la population s’accroît au fil du temps et les grandes villes n’ont plus la capacité à fournir des logements de qualité à l’ensemble des demandeurs. L’offre de biens immobiliers est bien inférieure à la demande.

C’est en cela que les « co-habitants » y trouvent leur compte, qu’ils soient colivers ou colocataires. En mutualisant le loyer et les charges, ils peuvent ainsi se loger dans les métropoles non loin de leur lieu de travail ou de leur famille à des prix plus abordables, dans un espace de vie plus confortable.

Comment différencier le co-living de la colocation ?

Même si ces deux concepts se ressemblent en apparence, le co-living et la colocation sont pourtant bien différents et sur de nombreux aspects. Voici un petit tour d’horizon :

Les principes de la colocation

Les avantages du co-living

·        Le bien est géré par un bailleur.
·        La durée du bail est fixe. Les colocataires sont engagés ensemble sur la même durée de location.
·        Le partage des charges est équitable entre les colocataires, même si leurs ressources sont significativement différentes.
·        Le colocataire dispose généralement d’une chambre individuelle et partage les espaces communs avec les autres colocataires.
·        La salle de bain/les toilettes/la cuisine sont souvent des espaces partagés en plus du salon. Il est rare de voir d’autres types d’espaces communs en colocation.
·        Le design et le confort des lieux est laissé à libre appréciation du propriétaire. Les colocataires apportent éventuellement une petite touche de décoration personnelle et temporaire aux lieux.
·        Aucun service n’est généralement proposé par le bailleur. Les colocataires s’arrangent ensemble sur les services à intégrer à leur colocation : ménage, internet, netflix…
·        Pour assurer une bonne entente dans la colocation, les colocataires se choisissent généralement entre amis.
·        Chacun vit sa vie au gré de ses envies et subit/apprécie le rythme de vie des autres colocataires.
·        L’ambiance dépend de l’entente des colocataires et de leur mode de vie collectif.
·        Le principe : Tous dans le même bateau !

·        L’espace de co-living est géré par un opérateur professionnel.
·        La durée de séjour est flexible et individuelle. Chaque coliver la choisit en fonction de ses propres contraintes ou de ses envies.
·        Le forfait d’un coliving absorbe à la fois le loyer, les charges de fonctionnement des espaces communs, les services et les activités. Le budget global du coliver est donc sans surprise à la fin du mois !
·        « Chacun dispose de sa sphère privée »   qui peut intégrer, en plus d’une chambre, une salle de bain, un coin cuisine, des toilettes, un balcon privatif…
·        Les espaces communs sont spécialement conçus pour créer des interactions sociales et encourager la communauté à créer des liens : salle de jeux, de sport, bibliothèque, grande cuisine aménagée, laverie, jardin…
·        L’opérateur de co living apporte un soin particulier au design de ses espaces dignes de l’hôtellerie, pour offrir un maximum de confort et optimiser le bien-être de chacun dans un cadre de vie idéal.
·        Un bouquet de services de base est proposé par l’opérateur de co-living et inclus dans le forfait. Chacun est libre de choisir comment en profiter.
·        Les colivers ne se connaissent pas en entrant dans les lieux.
·        Des activités sont prévues régulièrement par l’espace de co living pour rassembler la communauté.
·        Des activités sont organisées par l’opérateur pour animer la communauté afin que chacun s’y investisse.
·        Vivre ensemble, chacun chez soi.

Pour résumer, comment comparer la colocation et le co-living ? En définitive, le co living est une sorte de « colocation gérée et améliorée ». Tout est question de choix et d’opportunités pour que le style de vie de chacun permette l’épanouissement personnel et une qualité de vie optimale au quotidien. Après, c’est à vous d’en juger !

 

Envie de découvrir un espace de coliving ?