A qui s’adresse le coliving?

A qui s’adresse le coliving?

A qui s’adresse le coliving ?

 

Depuis le début des années 2000, les mentalités ont évolué. Désormais, ce n’est plus la course à la propriété individuelle à tout prix. On cherche davantage à s’ouvrir à des expériences de vie et le co living, cette nouvelle forme d’habitat flexible avec ses services et sa communauté, répond parfaitement bien à ces nouvelles aspirations…

Mais cela ne concerne pas seulement les Millenials, comme nombreux semblent le croire. C’est précisément cette idée reçue que nous allons démentir…

 

L’immobilier des grandes villes devient, pour la plupart d’entre elles, difficilement accessible. Le prix des loyers et d’acquisition de biens a augmenté et de surcroît, le nombre de biens disponibles est devenu insuffisant. Face à ce phénomène, les plus petits budgets se tournent vers plusieurs alternatives :

• Colocation

• Prolongement de la cohabitation parentale

• Coliving…

 

Avec le phénomène d’augmentation de la vie solitaire, ce ne sont pas moins de 9 millions de personnes vivant seules (Source : Insee RGP) qui voient en le co living, une offre de logement très adaptée à leur optique de vie.

Bien que le concept soit récemment arrivé en France, ses caractéristiques séduisent des plus jeunes aux plus âgés.

 

Coliving : le mode d’habitation préféré des jeunes actifs

 

Comme ils ont généralement peu de budget à allouer à l’achat d’une résidence principale ou à dépenser dans une location hors de prix, les jeunes diplômés fraîchement débarqués sur le marché du travail sont en quête de nouvelles expériences tout en restant à proximité de leur nouveau lieu de travail. Et le co living est idéal pour intégrer avec un minimum de contraintes, une communauté de colivers.

Ces dernières années, les Millenials avaient souvent recours à la colocation. Un moyen simple de partager les coûts d’un logement à plusieurs.

Mais la colocation représente plusieurs contraintes majeures :

• Trouver des « amis » qui acceptent de devenir colocataires

• Répartir équitablement le loyer entre les colocataires

• Partager les charges communes (électricité, internet…)

• S’accorder sur une répartition des tâches quotidiennes « sans se fâcher »

• S’engager à plusieurs sur un bail défini

• Fournir des garanties ou des cautions au propriétaire…

 

Quand certains y voient encore une solution adaptée à leur idéal de vie, d’autres restent en recherche d’un logement abordable et flexible et d’une collectivité pour rompre la solitude de leur quotidien.

Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces jeunes actifs isolés (15.3% de la population en 2015 selon l’INSEE RGP) sont loin d’être les seuls concernés…

Comment adapter son logement à une vie en transition ?

 

Certaines personnes en transition de vie peuvent avoir besoin de se loger ou se reloger temporairement et surtout rapidement.

Un étudiant, une personne récemment divorcée ou un actif détaché en mission quelques mois peut chercher un logement sans souhaiter se lancer dans un nouvel engagement immobilier.

La durée de transition est souvent courte, mais elle peut aussi parfois être méconnue.

En 2019, la France compte 2.7 millions d’étudiants dont 12% d’étudiants étrangers (Source : MENESR). Pour eux, le coliving est une solution d’hébergement facile d’accès et notamment dans les métropoles où se situent les universités.

Dans les phases de transition de vie, rien n’est figé dans le marbre. Parfois, l’urgence du relogement augmente la pression et prendre le temps d’envisager l’avenir est souvent nécessaire. Le coliving peut s’avérer une étape rassurante pour toutes ces personnes en transition qui ne savent pas encore de quoi demain sera fait.

Avec le coliving, la durée de séjour s’adapte à votre situation en offrant tous les services utiles à votre installation temporaire en vous évitant l’ouverture d’un nouveau contrat d’électricité, un nouvel abonnement web ou télé.

C’est une manière efficace de rompre la solitude, de s’intégrer dans un nouveau pays ou d’étoffer son réseau tout en restant au cœur de l’activité des grandes agglomérations !

 

Coliving pour senior : une nouvelle façon d’habiter ensemble

 

Le coliving n’est pas seulement une solution de logement souple à petit prix réservée à la jeunesse. C’est un mode de vie nouveau qui permet de vivre ensemble.

Les jeunes séniors sont plus que jamais concernés par le coliving. Pour certains, les enfants ont quitté le foyer familial, pour d’autres, ils vivaient déjà seuls.

Les 55-65 ans représentent 20.9% des personnes vivant seuls (Source : Insee RGP). La plus grande part de la population française.

Et cette tendance vise à s’accroitre avec l’arrivée massive des babyboomers à la retraite.

Parfois choisie, parfois subie, la vie en solo peut facilement être convertie au profit d’une vie de partage au sein d’une communauté de colivers, où les contraintes se font rares.

Le coliving pour senior a donc un bel avenir devant lui et il ne sera pas surprenant de voir émerger dans les années à venir des structures de coliving spécifiquement adaptées aux seniors.

 

Vous l’avez compris, le coliving n’est pas seulement réservé aux Millenials, mais chacun peut y trouver un mode de vie communautaire se rapprochant de son idéal de vie : « habiter ensemble, chacun chez soi ».

Alors pourquoi ne pas tenter l’expérience dès maintenant ? Avec Colivme, première marketplace de coliving de BNP Paribas Real Estate, dénichez votre prochain lieu de vie parmi des centaines d’offres !

Venez voir, c’est par ici…

DECOUVREZ NOS OFFRES !!